La remise en service un atout

commissioning services, engineering firm, mechanical, electrical, MEP, firme de génie conseil, firme ingénieur, firme de génie conseil

Remise en service

Que vous fassiez parti de nos nouveaux lecteurs ou un de ceux qui ont déjà goûté à nos séries d’articles “eco-snack”, nous vous souhaitons une bonne lecture et espérons que cet article va vous être utile et vous éclairer sur les bienfaits de la remise en service.

En quoi est-ce utile?

Le recommissioning ou la remise en service est un processus qui peut s’appliquer à plusieurs métiers.  Toutefois, on se concentra sur la remise en service des systèmes énergétiques de bâtiments (électricité, ventilation, chauffage, climatisation, etc.). Cet article va essayer de montrer pourquoi ce processus est important. La remise en service permet d’identifier des pistes :

  • d’économies d’énergie
  • de réduction d’émissions à effet de serre
  • d’amélioration de confort et de la qualité de l’air
  • de conformité aux codes et standards
  • de réduction de l’usure des équipements
  • d’amélioration de performances
  • de réduction des rappels de garantie

La remise en service permet d’identifier des économies d’énergie allant de 5 à 35%.

re-commissioning, retro-commissioning, commissioning services, commissioning, company, firme de génie, firme d'ingénierie, ingénieurs-conseils

Durant ce processus, le consultant en remise en service s’assure de discuter avec les acteurs importants à la réussite du projet. Les acteurs principaux sont : le client, l’équipe de maintenance et le représentant des comptes énergétiques du client. Une discussion se tient afin d’apporter des améliorations et de tenir en compte les processus d’entreprises. La remise en service se déroule généralement en quatre étapes principales :

  • Phase de planification
  • Phase d’investigation
  • Phase d’implémentation
  • Phase de transfert

Les services

Durant la phase de d’investigation, le consultant en mise en service rassemble un grand nombre de données et détails. Ceci lui permet d’avoir une idée claire de la situation. Le consultant fait une visite du site et organise une réunion de démarrage. Durant celle-ci, des objectifs (économies d’énergie, GES, etc.) sont établis. C’est un travail d’équipe. Il y a des suggestions qui sont données de part et d’autre. Tout le monde s’approprie le projet.

Quelques-unes des données recueillies par le consultant pour analyse comprennent :

  • Plans et devis
  • Diagrammes et séquences de contrôle
  • Factures énergétiques
  • Liste des équipements
  • Rapports précédents

Ces données permettent de comprendre comment le bâtiment est supposé fonctionner selon le designer. La visite du site qui suit permettra d’identifier les différences entre les données recueillies et celles sur le chantier. Dans certaines situations, cela permet de mettre à jour les plans existants. Le professionnel comparera les données avec un barème de consommation de bâtiment similaires. Cet exercice aura pour but d’établir une ou plusieurs cotes de performance. Des observations et tests sont généralement exécutés pour voir si les systèmes fonctionnent à leur point optimal.

À la fin de l’investigation, le professionnel de remise en service sera heureux d’établir une liste de recommandations. Ces recommandations vont de simples réparations/calibrations à une liste par priorité sur les découvertes effectuées. Ces découvertes auront des retombées en termes d’amélioration de la maintenance, réduction de factures énergétiques et d’émissions de gaz à effet de serre.

Étape de vérification:

Une fois qu’un panier de mesures est sélectionné, la phase d’implantation est engagée. Les mesures sont mises en œuvre et leur impact est mesuré à travers divers mécanismes. Le mesurage et suivi à travers des systèmes de gestion d’énergie et de GES permet de percevoir les réelles améliorations. L’amélioration sur la maintenance peut-être aussi suivie afin d’évaluer s’il y a une baisse des coûts d’opérations ou appels en maintenance.

Ce processus bien encadré génère des économies en argent, temps et efforts. Voici quelques études de cas qui vous convaincrait peut-être de considérer son implémentation dans vos bâtiments.

Étude de cas #1:

Bâtiment : Hôtel Marriott & Marina de San Diego
Localisation : San Diego, CA
Année(s) de construction : 1984 et 1987 (Tour Sud)

  • Économies annuelles de kWh : 1.470.000 kWh
  • Économies annuelles de chaleur : 88 000 therms
  • Économie totale : $272 500
  • Coût total du projet : $391 716
  • Total de subventions : $196 412
  • Coût net pour le propriétaire : $195 304
  • Simple remboursement : < 1 an

Étude de cas #2:

  • Type de bâtiment: Administratif
  • Capacité de la chaudière: 1000 MBH
  •  Économies d’énergie: 5 500 $/an
  •  80 boîtes VAV
  •  5 DX Manipulateurs d’air
  •  Retour sur investissement: 1,8 an

Nous espérons que vous avez aimé cet article. N’hésitez pas à visiter notre site web ou nous appeler si vous voulez discuter.

À la prochaine,

Ecovision Consultants

+1 (888) 294-8802

www.ecovision.ca

Références: California Commissioning Collaborative

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Let's talk

If you want to get a free consultation without any obligations, fill in the form below and we'll get in touch with you.






    EN